Easyrig CINE 3 (400N)

Certains le détestent, certains ne peuvent plus s’en passer. Pour ma part, j’appartiens à la deuxième catégorie, et n’exagère pas en disant que mon easyrig m’a déjà fait gagné quelques années de carrière vu la charge que je trimballe quotidiennement en docu. Il faut s’y habituer, et c’est vrai qu’en mouvement, la potence va venir induire un mouvement haut-bas désagréable à compenser mais il a l’avantage de complètement soulager les bras et le dos, et dès lors me permets de travailler sans être obnubilé par la souffrance physique.

Copyright 2016 - Kinodoc asbl / Développé par WebInProgress.com
e86534da897e9f45ef2be1a06b181108ss